En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

Unité Biogéochimie des Ecosystèmes forestiers

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Origines de l'acidification

LES ORIGINES DE L'ACIDITE ET DE L'ACIDIFICATION

L’essentiel en quelques mots

1. L’acidification est le processus qui rend un sol ou un ruisseau plus acide.

2. Naturellement, le niveau d’acidité des sols varie surtout en fonction du type de roches présentes dans la région concernée et du climat. Secondairement, le type de végétation influence aussi le niveau d’acidité des sols.

3. La pollution atmosphérique est souvent acide : elle accroît l’acidité des milieux naturels.

4. Certains modes de gestion des forêts peuvent accélérer l’acidification.

5. Les régions les plus sensibles à ce phénomène sont celles dont les sols sont naturellement les plus acides.

6. Le massif vosgien est très sensible à l’acidification : plusieurs secteurs de cette région ont des sols et des sources de plus n plus acides.

Les termes à définir :

Pour comprendre ce site, il est préférable de connaître deux oncepts (voir aussi la rubrique "définitions") :


Naturellement, l’acidité d'un sol dépend de plusieurs facteurs : plus la roche est pauvre en éléments nutritifs et le climat pluvieux, plus les sols sont acides :

L’activité des organismes vivants, comme les racines, les champignons et les bactéries, produisent dans les sols des acides organiques et du gaz carbonique qui se transforme en acide bicarbonique dans l’eau du sol. Par ailleurs, la décomposition incomplète des végétaux morts produit un humus riche en acides organiques. L’acidité est favorisée par les climats pluvieux (Voir "climat et acidité") et certains végétaux dont les litières sont difficiles à dégrader. Cette acidité est plus ou moins neutralisée en fonction du type de roche.

L’acidité des sols reflète un équilibre entre ces grands facteurs. Les milieux naturels non perturbés par l'hommene perdent que peu d’éléments nutritifs        qui de toutes manières sont souvent compensés par d’autres        .

Les activités humaines peuvent fortement acidifier certaines régions

L’homme favorise l'acidification des écosystèmes forestiers essentiellement de deux manières :

Dans les régions industrialisées et soumises à une exploitation forestière intense, l’acidification des milieux naturels est d'origine humaine. Celle-ci a commencé il y a longtemps dans le massif vosgien.

La pollution est souvent le principal facteur de l’acidificationdans les Ardennes ou les Vosges.

L’acidification ne touche que certaines régions

L’acidification n’a lieu que lorsque la quantité d’acides déposés et produits dépasse la capacité du milieu naturel à les neutraliser. Ceci ne se produit que si:



L’acidification du massif vosgien est assez poussée

Le massif vosgien est fortement touché par l’acidification car il cumule les handicaps :

Certains sols forestiersdu massif vosgien sont de plus en plus acides.

Certaines sources d'eau du massif vosgien sont de plus en plus acides.

Ce sont les  parties nord-ouest et centralesdu massif vosgien qui sont les plus acidifiées.

Copyright © INRA 2001, Tous droits réservés.