En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

Unité Biogéochimie des Ecosystèmes forestiers

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Présentation de l'unité de recherche

L'Unité de Recherche Biogéochimie des Ecosystèmes Forestiers (BEF) fait partie du Département Ecologie des Forêts, Prairies et milieux Aquatiques (EFPA) de l'Institut National de Recherches Agronomiques (INRA).

BEF occupe une position originale à l’interface entre géosciences et agronomie/foresterie.

Le but de l’unité est de fournir des connaissances et des expertises dans le domaine de l’écologie quantitative et fonctionnelle appliquée aux écosystèmes forestiers.

Schéma Cycles FR

    Les objectifs de l’unité sont :

        
  1.         D’identifier et de quantifier les processus fondamentaux du fonctionnement des écosystèmes forestiers         (prélèvement , restitution et immobilisation des éléments nutritifs, minéralisation de la matière organique,         altération des minéraux du sol, dépôts atmosphériques, transfert et chimie des solutions du sol, etc..)    
  2.     
  3.         De déterminer leurs facteurs qui les pilotent et évaluer leur importance dans les dysfonctionnements des écosystèmes forestiers     
  4.     
  5.         De simuler l’évolution conjointe du sol et des peuplements sous l’action des forestiers et des changements globaux    
  6.         De proposer des solutions pratiques pour optimiser la gestion des écosystèmes forestiers dans un environnement changeant    

    Les connaissances et l’expertise de l’unité sont basées sur des études     combinant différentes échelles spatiales (sol-plante) et temporelles (de la semaine à     plusieurs décennies avec extrapolation sur la révolution complète par l’approche     chrono-séquentielle) pour comprendre le fonctionnement des écosystèmes forestiers.

    Les applications de ces recherches concernent :

        
  1.         Les recommandations pour la gestion durable des écosystèmes forestiers, en identifiant les contraintes         écologiques des aménagements forestiers et en proposant des solutions basées sur le fonctionnement         biogéochimique de ces systèmes         
  2.     
  3.         L’élaboration de modèles prévisionnels dans le domaine de la croissance et des exportations         en éléments minéraux en fonction des scénarios sylvicoles    
  4.     
  5.         a proposition de remèdes comme l’amendement pour contrecarrer les problèmes d’acidification         des sols et des eaux de surface et ainsi améliorer le statut nutritif des peuplements, la fertilité du sol,         la qualité des eaux superficielles, et la biodiversité    
  6.         L’impact des essences forestières sur les sols (phase solide, solution, biodiversité, fonctionnement biologique)    
  7.     
  8.         La spatialisation de l’information obtenue localement pour proposer des options d’aménagement à         l’échelle du massif forestier qui prennent en compte les propriétés du sol.    

    Notre programme de recherche s’inscrit dans les quatre défis du département EFPA auquel est rattaché l’unité:

        
  1.         Développer durablement la fonction de production des systèmes écologiques    
  2.     
  3.         Caractériser et optimiser les services écosystémiques    
  4.     
  5.         Evaluer les risques environnementaux pour mieux gérer les écosystèmes    
  6.     
  7.         Evaluer et favoriser l’adaptation aux changements globaux des forêts, prairies et milieux aquatiques    

    Notre contribution concerne le fonctionnement du sol et les cycles biogéochimiques en     développant les partenariats nécessaires (au sein du département et à     l’extérieur, hors INRA compris) pour conduire des recherches communes avec les champs     disciplinaires reliés au nôtre (microbiologie, écophysiologie, physique du sol,     dendrométrie, biométrie).

    Le personnel :

    L’unité BEF est dirigée par L. Saint-André mis à disposition de     l’INRA par le CIRAD, assisté par une équipe de gestionnaires, des personnes     ressources pour l’informatique, la communication, la gestion des sites, l’hygiène     et la sécurité. En comptant l’ensemble du personnel, l’unité regroupe     de 40 à 60 personnes dont, pour les permanents : 7 ETP chercheur et ingénieurs, 6.4 ETP techniciens,     2.5 ETP administratifs ; pour les non permanents : une douzaine de doctorants, 1 à 4 post-doctorants, et     en moyenne 3 ETP technicien et 1 ETP ingénieur en contrats à durée limitée (CDD ou MOO)     par an. Le budget moyen annuel (calculé sur les 5 dernières années) est de 785ke avec une nette     augmentation dans les deux dernières années où le million d’euros est dépassé en 2011.     Les ressources contractuelles représentent des 2/3 aux 3/4 de ce budget.